24/12/2013

Paris en décembre, je t'aime et je te hais.

Paris, Paris, pourquoi es-tu Roméo Paris?  Paris, je t'ai détesté avant de te connaître. Paris je t'ai méprisé pour l'image que j'avais de toi. Les transports, le gris, les gens qui ne sourient pas. Pour la course après le temps, les gens superficiels, insupportables, puants, les pickpockets, les accros du travail. Paris c'était mal te connaître. Tu m'as amené un second souffle et ouvert les yeux sur de nouveaux horizons. Paris ta culture, ton architecture, tes trouvailles aux détours des rues. Tu m'as fait rêver, capitale de la mode et ville monde. Le joli mois de décembre te pare de mille couleurs. Et les vitrines de tes magasins, mon Paris, font rêver le monde entier, petits et grands benêts. Alors Paris, je t'ai dérobé quelques clichés pour les partager.















Pourtant Paris, ta misère à la face du monde, tu sais Paris, parfois tu me fais pleurer.
Remettons les pendules à l'heure mon Paris. Tu m'as adoptée et grandie, et je te remercie. Mais Paris le temps passe, à en croire ces vitrines de poupées de chiffons, emplies de montres à gousset et de vieilles horloges. Paris, je ne suis que de passage mais quand je serai ailleurs, Paris, je penserai à tes couleurs.

With Love, on ne naît pas Parisienne, on le devient.
Marisha

3 commentaires:

  1. C'est magique..
    xx,
    Dolorès :)
    keep-mydream.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
  2. oui :) il suffit de trouver le moment ou il n'y a pas trop de monde, ça, c'est un peu plus difficile!

    RépondreSupprimer
  3. On s'est croisées hier à l'event Bobbies. Jolies photos :)

    RépondreSupprimer

Share the Love et raconte moi tout! ;)